Comment la réalité augmentée change notre façon d’acheter

La généralisation des achats en ligne va de pair avec une baisse de la manipulation directe des produits que nous acquérons. Heureusement, il existe une voie intermédiaire : la « prise en main » virtuelle. À cet égard, la réalité augmentée (RA) pourrait bien bouleverser nos habitudes d’achat.
Ikea gebruikt AR voor Ikea Place

Nouvelle expérience de shopping

Ikea Place est probablement l’exemple le plus célèbre d’application de réalité augmentée qui nous aide à acheter un produit sans le voir ou toucher en vrai. Cette appli vous permet d’intégrer virtuellement le meuble choisi dans votre intérieur à l’aide de votre smartphone ou tablette. Le meuble apparaît sur votre écran à l’aide d’une couche supplémentaire.

La réalité augmentée ouvre ainsi de nouvelles perspectives au commerce électronique, qui s’impose de plus en plus comme un mode d’achat courant. Elle ajoute une couche supplémentaire générée par ordinateur à notre réalité visible, ce qui permet de combiner des éléments physiquement séparés. Bref, on assiste à une fusion du monde digital et le monde réel.

Quelques exemples ? L’Oréal vous montre à quoi vous ressembleriez avec telle ou telle couleur de cheveux. La boutique de lunettes en ligne Charlie Temple vous permet d’essayer vos lunettes virtuellement. Et Barco propose même de véritables salles d’exposition où, par exemple, les agents immobiliers peuvent faire visiter virtuellement une propriété à leurs clients.

Pokémon Go heeft het pad geëffend voor merken

La RA super facile à utiliser

L’essai de produits prend ainsi un tour très différent. Son succès dépend bien sûr de sa facilité d’utilisation et, à cet égard, des pas de géant ont été accomplis ces dernières années. La manière dont la RA est utilisée aujourd’hui est similaire aux codes QR. Désormais, pour activer la fonction RA, il suffit de passer la caméra de son smartphone sur un logo. L’application s’ouvre immédiatement dans le navigateur. Un jeu comme Pokémon Go a ouvert la voie aux marques.

Pour les consommateurs, la RA présente naturellement divers avantages. Ils obtiennent une image bien meilleure et plus détaillée du produit, car ils peuvent le mettre en situation. Ils disposent ainsi de beaucoup plus d’informations, ce qui permet de répondre plus rapidement à leurs doutes. L’expérience quasi réelle les rend beaucoup plus confiants quant à leur achat. Il est donc crucial pour les marques de surfer sur cette vague.

Snapchat : des réseaux sociaux à la réalité augmentée

Pour les sites de commerce électronique, la RA semble être un choix évident à long terme. Alors qu’une photo était autrefois suffisante, une vue à 360° du produit est désormais la norme. Bientôt, les applis de RA se convertiront en nouveau standard. Mais la RA gagne également en popularité ailleurs. Sur les réseaux sociaux, par exemple.

Snapchat prend résolument les devants dans ce domaine. « Snapchat n’est pas une plateforme de réseaux sociaux, c’est une plateforme de réalité augmentée » déclarait son CEO Evan Spiegel l’année dernière. L’appli a notamment lancé « Try On Lens », qui permet d’essayer virtuellement des chaussures. « Spectacles », les lunettes développées par Snapchat pour exploiter au mieux l’outil, offrent également des possibilités de RA. Quant à « Lens Studio », il permet aux artistes et aux développeurs de créer des expériences de réalité augmentée.

Snapchat AR Shopping
Essayage virtuel de jeans American Eagle

C’est bien sûr aussi intéressant pour les marques. Snapchat est plus proche des consommateurs qu’un site de commerce électronique. Il fait partie de leur univers quotidien. Qui plus est, la créativité visuelle est inscrite dans l’ADN de Snapchat. Cet outil peut donc non seulement être un excellent moyen pour les marques d’entrer en contact avec un groupe cible très intéressant, mais elle peut aussi accélérer considérablement la décision d’achat.

Louis Vuitton a été l’un des premiers à exploiter cette possibilité. Il suffit de scanner le logo de la marque sur Snapchat pour voir immédiatement la dernière collection. Peu après, son concurrent Gucci a lancé un filtre permettant aux Snapchatters d’essayer virtuellement ses nouveaux modèles de sneakers. La marque de vêtements American Eagle a même créé un pop-up store virtuel, qui a généré 2 millions de dollars de ventes. Qui sera le premier à tenter sa chance en Belgique ?

Vous voulez en savoir plus sur les possibilités publicitaires offertes par Snapchat ?

Leen Vloemans

Leen Vloemans

Sales Product Specialist +32 474 82 57 56 Leen.Vloemans@adsanddata.be

Valérie Heyse

Sales Product Specialist +32 473 87 71 58 Valerie.Heyse@adsanddata.be